8.6.12

Ragots à gogo !


Yi ya tante chou 3amlé b halik ? Ce sera l’une des premières expressions que je vais entendre à
mon arrivée au Liban. Toujours ! Que tu aies perdu du poids, pris un peu, que tu te sois teint les
cheveux en roux, noir ou couleur caca d’oie, il y a toujours quelque chose qui ne plait pas à
ces tantes libanaises.

Perchées du haut de leurs miradors, nos sacrées tantines à l’haleine de café se nourrissent
de ragots et s’amusent à inventer des histoires sur leurs chers voisins, connaissances et
autres malheureux humains qui tomberont dans leur guet-apens.

Je ne veux même pas penser à ce qu’elles sont en train de concocter pour moi, mariée depuis
presque 3 ans, ayant choisit librement avec mon conjoint de ne pas avoir d’enfant…
pour le moment ( Quelque chose d’incompréhensible pour les libanais ), j’imagine déjà les
discussions: Haram hay2eton mafiyon yjibo wled ( Les pauvres, apparemment ils ne peuvent
pas avoir d’enfants ), Henné 3am bi jarbo bass mech 3am yemché el hal ( Ils essaient mais
ça ne marche pas )… OOH ! EHHH ! Qu’est ce qui se passe là ? Pour moi c’est tout à fait
normal de profiter de la vie, on est jeune, bordel !

Mais les potins on adore ça nous, c’est dans la composition des gènes Libanais, combien de fois
en Suisse j’ai essayé de trainer mes nouvelles amies sur le balcon, pour boire du café et fumer
une clope tout en inventant des histoires sur les autres, ça marche, mais ça n’a pas la même
densité qu’au Liban…mon cercle n’est pas encore bien étendu, les jeux de mots sont plus
compliqués à faire, bref mon besoin de ragots n’est pas toujours satisfait à la fin…
heureusement, il y a Skype !

Du moment que ça reste superficiel, juste pour rire un peu et parler d’autres choses que de
politique et de chansons, ce genre de pratique reste inoffensif, personne ne peut dire qu’il
n’a jamais balancé une blague pour se moquer d’une connaissance qui sait toujours tout
ou de la belle nunuche perchée sur ses talons qui passe sur le trottoir en face, ou bien de
critiquer la nouvelle couleur de cheveux de tante Jacqueline !

Voilà en parlant de ça: « sme3to 3an hol toom extra » bi dallon yente2do w yehko,
mfakrinlé 7alon chi !»

6 comments:

  1. Ces pratiques ne font pas rire...ca temoigne du taux eleve d'ignorance chez ce peuple

    ReplyDelete
    Replies
    1. J'étais bien claire en disant que du moment que ça reste superficiel, il faut prendre ça avec de la bonne humeur :) Moi je pense plutôt déni qu'ignorance ! Merci pour le commentaire quand même.

      Delete
  2. Est-ce que tu as jamais visité le sud de l'Italie ? C'est partout dans le monde la même chose mais à des degrés variables, les ragots ça nous gêne parcequ'on est dérangé dans notre intimité, et c'est très superficiel en plus, mais les ragots qui font vraiment mal sont ceux des gens de lettre, des philosophes, des artistes etc, de ceux qui sont supposés être la crème de la société, là moi, ça me fait enrager, c'est mille fois plus nuisible et sournois que les ragots des tantines libanaises.

    ReplyDelete
    Replies
    1. C'est vrai que c'est partout dans le monde, et je pense que ça donne du charme quand ça reste à la surface sans nuire à tout une famille....mais c'est vrai que la suposée être crème de la société est souvent decevante. Merci pour le soutien tantine ;)

      Delete
  3. Trop vrai et partout pareil aussi...Surtout ds les campagnes ;-) En France c'est la meme chose avec les Tatas...C'est le charme, le plus et le moins...le Liban quoi :-)
    Le mieux est d'en rire...on me dit toujours Tanguy t'est trop maigre alors je reponds avec le sourire: "Mais non moi chuis parfait, c'est vous et tous les gens qui vous entourent qui sont gros" :-) Et chtoc...ca passe a chaque fois et ts le monde rigolent ;-)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Bah voilà ça confirme et atteste qu'il faut toujours prendre tout en bonne humeur et le négatif sera changé en positif ! Merci pour le commentaire Tanguy, ça fait plaisir :)

      Delete

We allow comments without moderation on our blog, just because we respect your right to answer back and give your opinion, but in return we expect that you comment responsibly and respectfully.